Blutch
597
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-597,bridge-core-1.0.5,qode-quick-links-2.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-18.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-6.0.2,vc_responsive

Blutch

Blutch

Diplômé des Arts déco de Strasbourg, Blutch commence en 1988 à publier ses premières séries dans Fluide Glacial. Il s’essaie à d’autres styles graphiques avec Mitchum et Péplum aux éditions Cornélius et Le Petit Christian, son alter ego enfant, chez L’Association. En 2002, Vitesse moderne (Dupuis), se voit récompensée du prix international de la ville de Genève ; lui-même est nommé président du Festival d’Angoulême en 2010. Son œuvre, aussi riche que complexe, s’appuie tout à la fois sur de troublantes fictions, un humour féroce, et des hommages appuyés au cinéma et à la bande dessinée. On le retrouve notamment chez Dargaud avec Pour en finir avec le cinéma (2011), Lune l’envers (2014) et Variations (2017).

 

Aux Éditions Marie Barbier
Pétrone – Blutch. Une rencontre