Marie Barbier | Elena Balzamo
595
portfolio_page-template-default,single,single-portfolio_page,postid-595,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.0,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive

Elena Balzamo

Elena Balzamo

Née en 1956 en Russie soviétique, historienne des langues et littératures scandinaves, Elena Balzamo prend un aller simple pour la France en 1981. Après avoir passé sa thèse sur le conte scandinave, elle s’attèle à la traduction d’un certain nombre d’auteurs du suédois au français : August Strindberg, père du théâtre moderne et écrivain, Hjalmar Söderberg, Jonas Karlsson… Primée en tant que traductrice (Prix de l’Académie suédoise en 2001 et Sévigné en 2010-2011), elle anime à l’exemple de Liliana Lounguine, rencontrée dans sa jeunesse en Russie, un séminaire de traduction à l’Institut culturel suédois de Paris à la fois convivial et exigeant. Collaboratrice au Monde des Livres, elle a prescrit la lecture d’un certain nombre de ses compatriotes : Ludmila Oulitskaïa, Sacha Filipenko, Iouri Bouïda, Irina Bogatyreva, Roman Sentchine, Mikhaïl Tarkovski, Maxim Ossipov… Il manquait l’écriture personnelle à son arc. C’est chose faite en 2015 avec Cinq histoires russes (éd.Noir sur Blanc) et son prochain, Triangle isocèle…

 

Aux Éditions Marie Barbier
Triangle isocèle